Vendu !

2019 – Visière signée LORENZO MotoGP

250,00

Visière utilisée en course par Jorge Loenzo, lors de la saison 2019. Visière signée.

Vendu !

Description

Jorge Lorenzo totalise 287 départs toutes catégories confondus, affiche un bilan de 69 pole position,
152 podiums dont 68 victoires.

Après des débuts en minicross à 11 ans, Jorge Lorenzo fait ses gammes jusqu’à
commencer à courir sur circuit en 1997. Il remporte plusieurs fois la Coupe
Aprilia, puis obtient une dérogation pour disputer le championnat d’Espagne
125 cm3 à 13 ans. Il lui faudra attendre le jour de ses 15 ans pour faire
ses débuts en championnat du monde 125 cm3, où il remporte sa première
victoire lors du Grand Prix de Rio de Janeiro 2003 sur une Derbi.
En 2004, toujours sur Derbi, il ajoute 3 nouvelles victoires et finit
au quatrième rang du championnat, avant l’année suivante de passer à
la catégorie supérieure sur une Honda.

Durant la saison 2005, il monte a six reprises sur le podium et finit cinquième
du championnat. Pour la saison 2006, il pilote une Aprilia 250 cm3 et gagne le
championnat. En 2007 il devient pour la seconde fois champion du monde en 250cm3
avec 9 victoires, et 312 points. Il termine ainsi sa carrière en 250 cm3.En 2008,
il passe chez Yamaha en MotoGP où il fait équipe avec Valentino Rossi, à l’époque
septuple champion du monde. La séparation avec son manager, Dani Amatriain, a néanmoins
poussé Jorge Lorenzo à abandonner le numéro qu’avait utilisé son ancien mentor.
Après avoir proposé les numéros 23, 48, 87 et 99 aux lecteurs des quotidiens espagnols
Marca et Sport, Lorenzo a réduit sa liste à deux choix possibles puis à un seul,le 99.
MotoGP

Pour le premier Grand Prix de la saison, sur le circuit de Losail à Doha au Qatar
(qui est également le premier Grand Prix nocturne de l’histoire du MotoGP),
il signe la pole position. Lors de la course, il termine deuxième, derrière le
champion du monde en titre Casey Stoner, et devant son compatriote Dani Pedrosa
alors qu’il court pour la première fois en catégorie reine. Il signe une nouvelle
fois la pole position au Grand Prix d’Espagne, puis monte sur la troisième marche du
podium, derrière Dani Pedrosa et Valentino Rossi, son coéquipier. À Estoril, pour le
Grand Prix du Portugal, le troisième de l’année, il est une fois en pole position et
remporte sa première victoire en catégorie reine.

Au Grand Prix de Chine, Jorge Lorenzo chute lourdement et se casse les deux chevilles.
Tout au long de la saison, il tombera à plusieurs reprises, comme à Laguna Seca où
il se casse de nouveau le pied gauche et est contraint de porter un plâtre pendant 10 jours.
Il termine finalement la saison en quatrième position après s’être fait remarquer et
avoir donné du fil à retordre à Rossi.

En 2009, Lorenzo reste avec Yamaha. Une nouvelle fois, sa saison commence fort : il décroche
deux victoires sur quatre courses, au Grand Prix du Japon et au Grand Prix de France. Deux accidents
tard dans la saison entravent ses chances de titre et il termine la saison en tant que vice-champion
du monde avec 261 points, juste derrière Valentino Rossi et ses 306 unités.

La saison 2010 est celle de la concrétisation. Jorge Lorenzo s’est fracturé la main dans un
accident de pocket bike pendant la pré-saison, mais il se bat et termine deuxième derrière
Rossi au premier Grand Prix de la saison, au Qatar. Lorenzo a gagné en maturité et affiche un
pilotage efficace qui le place parmi les favoris pour le titre. L’accident de Valentino Rossi
au Grand Prix d’Italie le propulse en tête de liste. Dani Pedrosa et Casey Stoner se montrant
inconstants alors qu’il enchaîne les podiums, Jorge Lorenzo remporte son premier titre de champion
du monde MotoGP le 10 octobre 20103 à l’issue du Grand Prix de Malaisie, et alors qu’il
reste trois Grands Prix à courir.

Jorge Lorenzo garde son statut de pilote officiel Yamaha en 2011. L’infériorité de sa machine
face à la Honda RC212V pilotée notamment par Casey Stoner apparait rapidement évidente, mais le
champion en titre défend sa chance aussi longtemps que possible. Alors que l’Australien enchaine
les succès, Jorge ne s’impose qu’à Jerez, au Mugello et à Misano. En descendant à cinq reprises
du podium, il laisse filer d’importants points et son adversaire obtient une première balle de match
au Grand Prix d’Australie. Lorenzo doit monter sur le podium pour faire durer la course au titre,
mais il se blesse à la main gauche pendant le warm-up et ne peut prendre le départ de la course.
Alors que Casey Stoner est sacré champion du monde, Jorge Lorenzo est opéré à Melbourne pour
sauver son majeur et son annulaire blessés. L’intervention est un succès et il conserve la mobilité
de sa main5. Il ne reprend pas la piste pour boucler le championnat et disputer les premiers essais
hivernaux, se reposant en vue de la saison 2012.

Sa saison 2012 commence très bien puisqu’il signe la pole position au Qatar et concrétise le lendemain.
Lors de la saison 2012 Jorge Lorenzo arbora souvent un casque orné d’un mamba noir et du logo « Black Mamba », par analogie entre l’agressivité et la rapidité du reptile et celles du pilote sur sa Yamaha YZR-M1.
Il est sacré champion du monde motoGP pour la seconde fois de sa carrière lors du Grand Prix d’Australie.

En 2013, il est vice-champion du monde derrière le jeune prodige Marc Márquez. En 2014, il se classe
3e du championnat du monde. Lorenzo remporte deux courses (Aragon et Japon) et signe une pole position, à Misano.

En 2015, Lorenzo commence la saison sans monter sur le podium lors des trois premières courses :
il se classe 4e au Qatar et à Austin et 5e en Argentine. Lors du premier rendez-vous européen de
la saison, à Jerez, il réalise la pole position8 puis remporte la course9. Il remporte le Grand Prix de France après avoir pris la 1re place au premier virage. Après une deuxième place à Indianapolis, Lorenzo remporte le GP de Brno et s’empare de la tête du championnat, à égalité de points
avec Valentino Rossi mais en ayant remporté plus de victoires que l’Italien.

Lorenzo ne peut faire mieux que quatrième sous la pluie battante de Silverstone et chute lors du grand prix suivant, à Misano

Le 8 novembre 2015, sur le circuit Ricardo Tormo de Valence, Lorenzo remporte la course et devient
champion du monde de MotoGP pour la troisième fois.

En 2016, Jorge Lorenzo gagne à Losail pour l’ouverture de la saison, mais le changement de règlement
voulu par la Dorna, imposant le nouveau ECU unique et l’arrivée des pneumatiques Michelin, aura raison
de ses ambitions, malgré ses victoires au Mans et au Mugello, Lorenzo ne retrouvera la 1re marche du podium qu’à Valence. Une saison en demi-teinte pour le champion sortant. En avril et suite à sa demande chez Yamaha pour le renouvellement de contrat dès le début de la saison, Lorenzo choisit finalement de partir chez Ducati pour 2017/2018.

Le 6 juin 2018, le HRC officialise la signature de Jorge Lorenzo. Le majorquin rejoindra le box du Repsol Honda Team, aux côtés de Marc Márquez, pour les deux prochaines saisons (2019-2020).

Après des débuts difficiles avec le HRC, le majorquin arrive au GP de Misano « plus fort » selon lui.
Lors du dernier grand prix de la saison, à Valence, il convoque une conférence de presse le jeudi
à 15h pour annoncer sa retraite sportive à l’issue de la saison 2019, renonçant à sa deuxième année de contrat avec le HRC.

Informations complémentaires

Catégorie Moto

Pilotes